JEAN-CHRISTOPHE BECHET,

JEAN-CHRISTOPHE BECHET, pages cachées

pages cachées

JEAN-CHRISTOPHE BECHET, pages cachées

 

J'ai commencé à me demander qui était Jean-Christophe Béchet quand au cours des voyages de presse post Trente Glorieuses qui nous emmenaient encore assez loin de Boulogne-Billancourt, siège du groupe de presse qui regroupait nos deux revues consacrées à la photo. À peine le bus parqué, on le voyait descendre et courir à l'autre bout du Grand Canal ou de l'Ermitage avec l'appareil ou le film à tester. Deux expositions et  trois livres plus tard, j'ai compris que, malgré des études à l'Ecole d'Arles, l'homme était photographe, et même plutôt bon. Voici qu'un nouvel ouvrage paraît sous le titre "Influences", qui cache lui aussi son jeu. De qui s'agit-il, interrogerait Cartier-Bresson, quand on annonce rien moins que cinquante et un photographes, choisis parmi les plus grands, et qui auraient transmis une once de génie à un jeune confrère assez perméable pour se laisser contaminer (rappelons avec Paolo Roversi, Franco Fontana et les défunts Mario Giacomelli, Gabriele Basilico et Luigi Ghirri qu'en italien Influenza signifie aussi "grippe", c'est-à-dire un phénomène sournoisement contagieux et tenace). Or le livre va plus loin que le diagnostic, et sous couvert de reconnaissance, il se développe en une anthologie savante et savoureuse, servant chacun de ces maîtres anciens ou modernes de deux textes, une colonne biographique et un essai sur sa contribution à l'histoire de la photographie, avec l'hommage d'une illustration. En feuilletant le livre trop vite, on tombe dans le panneau, fier de deviner l'inédit du modèle honoré.  Faux : toutes ces belles images sont celles de Béchet lui-même. Le même examen rapide laisserait alors penser au pastiche, à l'exercice connu d'"À la manière de…". Encore erreur : il faut prendre son temps pour voir que ces photos datées entre 1985 et 2015 sont des images tout à fait originales, qu'elles sont celles d'un même homme penché sur sa production et qui se souvient d'avoir épousé les nuits parisiennes de Brassaï, partagé le soleil de Le Corbusier avec Lucien Hervé et adoré Tokyo après Moriyama. Ces clefs en mains, le lecteur n'est pas à l'abri d'une nouvelle influence, exercée par un photographe, journaliste et maintenant historien.

Hervé Le Goff

•Jean-Christophe Béchet. Influences. Textes et photographies Jean-Christophe Béchet,  160 pages 22x28,5cm. Editions de La Martinière, broché, 29 euros. 

Influence Eggleston © Jean-Christophe Béchet 1999