LUDOVIC ALUSSI, le culot du plastique

Plus qu'un mélange des périodes ou des genres : un retour et une réflexion sur la nature morte, telle que la peinture ancienne l'introduisait dans les riches collections, telle que notre période la conjugue aux canons du désign et la dévoie par l'injection du plastique. Pastiche du classique ou distance post-moderne, le travail de Ludovic Alussi prolonge le chapitre de la Nouvelle vision photographique des années 1930, quand les photographes commençaient à trouver beau ce qui n'avait pas vocation à l'être : son discours à charge contre la société de consommation, contre la trivialité du plastique qui se prend à imiter les matières nobles s'illustre avec éloquence de créations allégoriques ou d'allusions surréalistes. Chassez le beau, il finit toujours par revenir. A découvrir avec les travaux de quatre autres artistes sur le même thème de la grande bouffe en spectacle. Hervé Le Goff L'art de Consommer. Œuvres de Ludovic Alussi, Aranthell, Julien Gudéa, Jean-Christophe Robert et Gurt Swanenberg. Le Collectionneur moderne. 4 place de Thorigny, Paris 3e, les 7, 8 et 9 avril 2017.