RENE TANGUY FLASH BACK

Queens, 1969 au bout de la route Jack Kerouack – A .Y – René Tanguy

Lors de la 1ère édition du Festival photographique Ailleurs à Vannes, nous faisons la rencontre du photographe breton René Tanguy.

Photographe anthropologue, « vivre dans la peau de son personnage Jack Kerouac » il cherche à comprendre à capturer, à saisir, l’essence même ce que Kerouac poète-écrivain a laissé sur son passage. Cette exposition photographique part sur les traces de Jack Kerouac et de sa correspondance avec un poète, scupteur et muscien breton Youenn Gwernig, alors inconnu. Cette correspondance épistolaire démarre en 1966 et s’achève par la mort de Jack Kerouac en 1969.

Le travail de René Tanguy est celle d'une quête, d’une rencontre impossible. Kerouac n’est plu, mais est d’autant plus présent par son parcours. La scénographie atypique déconcerte entre écriture, video, photographies, on se laisse emporter dans le voyage.
Nous avons rencontré la fille du poète Youenn Gwernig qui parle de son père comme un mécreant et bon vivant qui aurait adoré être là et entendre l’inauguration de l’exposition avoir lieu au son de des cloches de l’église. Jack Kerouac et son père avaient en commun l’amour pour la poésie celle de Rimbaud en particulier, mais aussi une manière de voir la vie à travers la philosophie bouddhiste.De cette amitié profonde, il nous reste des lettres basées sur le désir de découvrir la Bretagne et les origines bretonnes qui obsèdent Kerouac. René retrace pour nous, une rencontre mémorable, une amitié intense où la Bretagne reste au coeur de leur préoccupation. Le jour où Kerouac meurt dans un accident de voiture, il avait dans sa poche un billet pour rejoindre son ami Youenn en bretagne. C’est un bel hommage à Jack Kerouac que nous le photographe René Tanguy. 

Interview par Didier de Faÿs
redigé par Julia Boursinhac