Stéphane Duroy

Stéphane Duroy (né en 1948) a exposé à la Filature de Mulhouse ses séries L’Europe du silence en 2000 et Unknown en 2005 ; en 2002, il a présenté à la Maison Européenne de la Photographie l’exposition Collapse.
Il a notamment publié L’Europe du silence, 2000 (Filigranes Editions), Unknown, 2007 (Filigranes Editions), 1297, 2009 (Filigranes Editions), Distress, 2011 (Filigranes Editions), Geisterbild, 2012 (Filigranes Editions), Guardian of Time, 2012 (Only Photography).

Stéphane Duroy a rejoint l’agence Vu en 1986. Il est représenté par la galerie In Camera.

 

« De 1977 à 2002, j’entrepris une vaste enquête photographique sur la société britannique dont les clivages sociaux, très marqués, illustrent la complexité d’une communauté humaine.
Berlin-Ouest dès 1979 s’imposa comme le lien de cause à effet, le lieu où furent décidées les grandes orientations qui ont généré la tragédie européenne et remis en question nos chères valeurs. Enfin, à partir de 1984, les États-Unis, magnifique symbole d’espoir, grand rêve ready-made auquel personne ne croit, ferment le cercle.
Ce parcours obsessionnel forme aujourd’hui un théâtre clos préfigurant l’enchaînement de nos comportements, la survie en groupe, le pouvoir et ses luttes, l’échec, l’amertume, le rejet, la fuite enfin, mélange d’espoir sincère et de duplicité. » Stéphane Duroy, 2016

« L’exil impose à l’homme américain une mutation radicale qui lui permet, au prix d’un reniement de sa propre mémoire, d’intégrer une nouvelle conception du monde fondée sur l’éphémère, l’abandon et le mouvement perpétuel, proche du nomadisme. » Stéphane Duroy, 2007

« Dès 1961, le mur empêcha l’effacement des traces, et Berlin devint un vaste studio où le décor donnait la même réalité au présent qu’au passé. » Stéphane Duroy, 2000