Musée de l'Elysée

Sans limite

Photographies de montagne

L’exposition Sans limite. Photographies de montagne, la première du genre, part du constat que la photographie a inventé le paysage de montagne en le révélant aux yeux du monde. La photographie est héritière d’une certaine idée de la montagne et du sublime, intimement liée au romantisme pictural. Jusqu’au 19e siècle, la montagne était considérée comme « le territoire de Dieu », lieu maudit et fantasmé, où nul ne pouvait se rendre. Les pionniers de la photographie en montagne ont permis de découvrir les sommets jamais atteints auparavant.

Avec près de 300 tirages exposés, dont plus des trois quarts proviennent des collections du Musée de l’Elysée, Daniel Girardin, commissaire de l’exposition et conservateur en chef au musée, met à l’honneur des tirages de toutes les époques, - dont de nombreux travaux contemporains - , et souligne : « Les montagnes, et plus particulièrement les Alpes d’Europe, sont le point fort des collections du Musée de l’Elysée. Parmi les trésors des collections exposés, il y a des plaques de Gabriel Lippmann, des tirages de René Burri, Emile Gos, Francis Frith, Adolphe Braun et William Donkin. Et aussi des contemporains comme Balthasar Burkhard, Matthieu Gafsou, Pierre Vallet ou Iris Hutegger. »

L’exposition s’articule autour de quatre approches de la photographie de montagne : 

  • la photographie scientifique, qui présente de nombreux tirages de glaciers et a permis l’étude des roches et la documentation visuelle de la géologie
  • la photographie touristique qui, dès 1860, facilite la vente de centaines de tirages aux touristes
  • la photographie d’alpinisme qui dévoile des paysages de montagnes inaccessibles 
  • la photographie artistique

Ces quatre directions s’associent au fur et à mesure que le visiteur avance dans l’exposition.

L’exposition met en évidence les stratégies formelles qu’utilisent les photographes afin de présenter la montagne : l’horizontalité, la verticalité, la frontalité et la contre-plongée ou vue aérienne. L’exposition met également en valeur les techniques prisées par les photographes : les grands formats au 19e siècle, les panoramas, les photographies stéréoscopiques et les très grands formats numériques contemporains. 

Pour accompagner l’exposition, un ouvrage éponyme sera publié par le Musée de l’Elysée en coédition avec Les Editions Noir sur Blanc. Sous la direction de Daniel Girardin / Janvier 2017 / 21 x 27,2 cm, relié, environ 250 pages, version française et anglaise / Prix : environ 50€

Photo © Jacques Pugin

À visiter du mardi au dimanche de 11h à 18h.
25 janvier 2017 - 30 avril 2017

Mardi, 2017, janvier 24 - Dimanche, 2017, avril 30