HÔTEL DE L'INDUSTRIE

Vente « Arrêt sur images » mercredi 7 décembre 2016

Vente d'art contemporain asiatique + collection Bertrand Cheuvreux au profit de la FDAC

#ARRÊT SUR IMAGES, vente d'art contemporain asiatique à l'hôtel de l'industrie le mercredi 7 décembre 2016 à 19 heures.

Delphine Cheuvreux-Missoffe, commissaire priseur habilité dispersera ce mercredi la collection Bertrand Cheuvreux au profit de la FDAC fondation pour le developpement de l'art contemproain. Cette vente est orchestrée par Eve Auction en collaboration avec l’experte en art asiatique Pia Cooper.  

Galeriste français installé à Barcelone, créateur de la Fondation pour le Développement de l’Art Contemporain (FDAC), Bertrand Cheuvreux (1953-2008), se passionna dès les années 80 pour la photographie contemporaine chinoise, et multiplia les voyages à la rencontre d’artistes qui devinrent ses amis. A l’image de son action, sa collection nous offre de progresser dans la compréhension de l’Histoire de la Photographie chinoise contemporaine, et notamment de l’Histoire de la performance en Chine, encore mal connue en Occident.
Fil conducteur de la Collection Bertrand Cheuvreux, la performance apparaît comme une composante essentielle de la photographie contemporaine chinoise
Des premières images de l’East Village par Rong Rong, aux clichés des performances destroy de He Yunchang, des « Identity Exchange » de Cang Xin à la série féministe révolutionnaire de Chen Lingyang, « Twelve Flowers Months », la Collection Bertrand Cheuvreux nous invite à l’instar de Li Wei, représenté par un saut spectaculaire, « A Pause for Humanity 3 », à prendre de la hauteur pour embrasser la Chine contemporaine.
Au fil de la collection, se découvrent également la force des images de Dai Guangyu, noyé dans un bain d'encre, ou encore celle des photos de Han Bing utilisant son corps comme rempart contre les bulldozers durant la démolition du vieux Pékin… Représentée par 50 photographies, la Collection Bertrand Cheuvreux sera vendue au profit de la FDAC et de la création d’un Prix de la jeune photographie chinoise contemporaine : à travers cette vente, le succès des aînés servira ainsi à faire émerger de jeunes talents !
 

" East Village, New Wave, Pop Art, Dashanzi... Noms évocateurs qui rappellent toute une période de l’art contemporain chinois. Des artistes inspirés par une nouvelle liberté, celle de créer, après le dégel, Deng Xiaoping, la libéralisation économique, les évènements de la place Tiananmen. Pourquoi est-ce que certaines époques sont plus décisives que d’autres ?                 

 À Paris, ce fut l’ère de Montparnasse, de Picasso, de Marie Lau rencin, de Man Ray, d’Apollinaire, de Zadkine... Rothko, Pollock, pour l’aprèsguerre aux ÉtatsUnis. Quand parlerons nous enfin de Zhang Huan, Rong Rong, Cang Xin, Ai Weiwei, Ma Liuming, Xuoziao Xuzhou, Huang Rui, Bei Dao ou encore Wang Keping comme des figures internationales ? Nous arrivons dans l’ère de l’image, seules les images restent.  N’estce pas la fonction même de l’art que d’occuper nos es prits par la force de ces clichés ? De ces évocations ? Une belle époque que Bertrand Cheuvreux, grand collectionneur et passionné d’art chinois, a su comprendre, capter... Je n’ai personnellement pas rencontré Bertrand Cheuvreux mais j'ai cotoyé les artistes qu'il soutenait, assoiffés de liberté, peignant et créant dans des ateliers de misère, mal chauffés, parfois emprisonnés pour leurs idées. Me vient alors à l'esprit le travail d'Ai Weiwei, connu et reconnu dans le monde entier, souffrant parfois de marginalisation dans son combat d’avant-garde. Le moment est ainsi venu de donner à ces œuvres iconiques la place qu'elles méritent dans l'Histoire de l'Art. "  Pia Copper, expert en art contemporain asiatique

 

MERCREDI 7 DÉCEMBRE 2016 19H00

HÔTEL DE L'INDUSTRIE 4, PLACE SAINTGERMAINDESPRÉS 75006 PARIS

 

Mercredi, 2016, décembre 7