Urbanités Latentes | Anita Pouchard Serra

C’est de l’autre côté. Si près. Les frontières sont excitantes pour ceux qui peuvent les franchir librement. Mais parfois, par la force des autres, le chemin s’arrête. Une nuit, une couverture. Quelques jours, une tente. Quelques semaines, un foyer. Quelques mois, une ville. Une ville née de racines hostiles. C’est le visage découvert d’une résistance silencieuse. Celle d’êtres humains qui tentent de continuer à être. C’est de l’autre côté. Si loin. Essai photographique et dessiné sur la New Jungle de Calais, le camp spontané de réfugiés à la frontière entre la France et l’Angleterre qui s’est développé entre avril 2015 et octobre 2016. Ce récit est une histoire visuelle non conventionnelle, qui tente de s’éloigner de l’image médiatique d’un camp de réfugiés et de proposer une autre approche d’un lieu souvent stigmatisé. Des images qui cherchent à révéler un camp progressivement devenu ville, construite et portée par les réfugiés et les bénévoles. Dans l’attente d’un hypothétique passage, l’homme n’a pas d’autre choix que de s’établir, de vivre, de construire et d’être, malgré tout. Le résultat final est un croisement de mon carnet de dessins, qui m’a accompagné pendant les quatre mois de travail et de mes images photographiques. Ces dernières racontent le territoire, le théâtre bati des vies quotidiennes recréés à partir de rien. Les dessins eux, enmènement le spectateur vers le monde de l’intimité et du détail, le laissant ainsi libre de se projeter et de développer son propre imaginaire. 

randomness