Angela Svoronou

Qui est la photographe Angela Svoronou ?

Photographe plasticienne née a Athènes Grèce. Vit et travaille à Athènes et en Crète. Perçoit la photographie comme une sorte de miroir introspectif . Elle se voit metteur en scène d'images dont la matière première est la lumière. Après des études de peinture, elle a fait un Master en Photographie au London College of Communication et a vécu quatre ans a Londres avant son retours en Grèce. Elle a reçu le 3emePrix au Concours Photographique Annuel de la Banque Centrale Européenne, a participé aux Rencontres d'Arles 2006 et a représenté la Grèce au XIII Biennale des Jeunes Créateurs de l'Europe et de la Méditerranée. Son travail a été présenté dans beaucoup d'expositions en Grèce et a l'étranger. Actuellement elle travaille sur ses propres projets artistiques ainsi que sur commande pour des magazines. 

Comment avez-vous vécu l'expérience photographique de PHPA ?

J'ai fait le voyage Athènes-Paris-Athènes justement pour ça mais j'en ai quand même profité pour faire un petit voyage de noces avec mon mari (on venait de se marier).

On resta à Paris une semaine et ce fut un séjour formidable. Le fait d'être loin de ce que l’on connaît stimule l'imagination; tout ce flux de nouvelles images, odeurs, sons, dans une ville immergée dans l'art a produit le résultat que vous verrez à l'expo.  

Parlez-nous de votre processus de travail ?

La préparation fut longue, mais j'ai quand même du improviser un peu.  C'est toujours comme ça dans la photographie; peu importe le temps qu'on prend pour tout préparer jusqu au dernier détail, il y a toujours quelque chose qui viendra nous surprendre juste avant le dernier click. Et ce pour cela que j'en suis accro. 

Avez-vous bien dormi ?

Je dors toujours bien quand je suis crevée. 

Avec qui ?

Avec mon mari

Le réveil ?

Il est tard. Levez-vous. L'eau coule en la baignoire.

Il faut laver ce corps que la nuit a souillé.

Il faut nourrir ce corps affamé de victoire.

Il faut vêtir ce corps après l'avoir mouillé.

«Le Réveil », poème de Robert Desnos 

randomness