Delphine Blast | Cholitas, la revanche d'une génération

L’emblématique chapeau  melon, les longues tresses noires qui en dépassent,  mais aussi le corset ajusté et les jupes de couleurs vives : leur tenue est connue dans le monde entier. Les mythiques cholitas sont un symbole fort de la Bolivie.

Pourtant, pendant des décennies, elles ont souffert d’une forte discrimination raciale et sociale. Le terme « cholita », très péjoratif, désignait alors la pauvre fille de la campagne, privée de tous ses droits.

Mais progressivement, les choses changent et aujourd’hui la tendance s’est plus qu’inversée : en 2017 les cholitas sont sur le devant de la scène. Elles sont présentes en politique, à la télévision, et même dans le domaine de la mode. Jusqu’alors impensable, leur présence est désormais revendiquée. Elles font désormais partie intégrante de l'identité nationale bolivienne. Elles symbolisent la dignité retrouvée des populations indiennes.

Après avoir dédié plusieurs travaux à la situation des femmes en Amérique Latine, j’ai voulu me rendre en Bolivie, à La Paz, pour rencontrer ces femmes et comprendre ce que signifie être une cholita aujourd’hui.  J’ai ainsi suivi dans leur quotidien plusieurs cholitas représentatives de cette (r)évolution en marche.

Edition: