Paris Covid-1940 | Murmures | Johan Marais

Paris Covid-1940 | Murmures | Johan Marais

Paris. Un décor années 40, abandonné à cause du confinement, a figé une rue de Montmartre sous l’occupation. Lorsque j’observe cette femme masquée et gantée, je pense à la juxtaposition de deux circonstances (strictement incomparables bien entendu) de privation ou de limitation d’allées et venues. On n’a pas toujours conscience de la liberté que l’on a en Occident tant elle nous semble naturelle. Jacques Prévert n’aurait pas pu le dire mieux : « On reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait quand il s'en va. »

Paris Covid-1940 | Murmures | Johan Marais

Paris. Un décor années 40, abandonné à cause du confinement, a figé une rue de Montmartre sous l’occupation. Lorsque j’observe cette femme masquée et gantée, je pense à la juxtaposition de deux circonstances (strictement incomparables bien entendu) de privation ou de limitation d’allées et venues. On n’a pas toujours conscience de la liberté que l’on a en Occident tant elle nous semble naturelle. Jacques Prévert n’aurait pas pu le dire mieux : « On reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait quand il s'en va. »

« On reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait quand il s'en va. » Prévert.