Photographier l'Afrique

Le regard a-t-il un sexe, une race ? Non, bien sûr, pourtant l'origine culturelle du photographe façonne assurément le regard. Et celui porté sur l'Afrique a transporté tous les clichés portés sur le continent depuis l'expansion coloniale européenne. C'est le photographe –celui qui documente– qui écrit l'Histoire.
Depuis Bamako et notamment avec Françoise Huguier, la photographie vibre depuis l’Afrique. Le festival devenu majeur permet les croisements où des photographes brésiliens et maliens, sans parler une même langue, discutent des épices partagées sur leurs photographies. L’ethnocentrisme photographique occidental n’est plus dans ce nouveau siècle grâce à ces génération de photographes d’Afrique ou d’ailleurs sont devenues majeures.
Pour célébrer le grand A d’Arles, Christophe Wiesner pour sa première édition officielle en tant que directeur, invite toute l’émergence de la photographie. Et parmi elles, il y a celle des regards venus d’Afrique du Sud ou du Soudan.