Prix international de la liberté de la presse 2020

Le Comité pour la protection des journalistes rend hommage à quatre courageux journalistes du Bangladesh, d'Iran, du Nigeria et de Russie en leur décernant le Prix international de la liberté de la presse 2020 : Shahidul Alam (Bangladesh), Mohammad Mosaed (Iran), Dapo Olorunyomi (Nigeria) et Svetlana Prokopyeva (Russie). Tous les quatre ont été arrêtés ou ont fait l'objet de poursuites pénales en représailles à leurs reportages. Le CPJ a également rendu hommage à l'avocate Amal Clooney en lui décernant le prix Gwen Ifill.

Comme tous les journalistes courageux et engagés du monde entier, les lauréats du CPJ se sont engagés à faire des reportages sans peur ni faveur pour le bien de leur communauté, de leur pays et du monde entier, a déclaré Joel Simon, directeur exécutif du CPJ. Ils ont compris qu'ils allaient affronter des forces puissantes, ennemies de la vérité, qui tenteraient de les empêcher de faire leur travail. Ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'est COVID-19. La pandémie mondiale n'a pas seulement rendu leur travail plus difficile et plus dangereux, elle a alimenté une féroce répression de la liberté de la presse, les dirigeants autocratiques du monde entier supprimant les nouvelles indésirables sous prétexte de protéger la santé publique.