Il y est question d’hommes, de femmes, d’enfants et d’oiseaux.
De cet oiseau qui chatouille, qui caresse et de cet oiseau qui fait peur. De cet oiseau que nous espérons attirer avec un bout de rien, un morceau de confiance et de pain.
De cet oiseau dont on se fait un bonheur quand enfin il arrive au creux de notre main, au chaud du cou ou au sommet de notre tête. De cet oiseau qui est là mais bientôt s’envolera, juste après.
De cette petite chose venue de loin dont certainement nous n’entendrons pas le chant mais dont nous savons qu’il le porte avec lui. De tous ces vents et paysages cachés dans ses plumes.
Il est question d’hommes, de femmes et d’enfants et de la fierté d’avoir été choisi par un oiseau pour se poser.

Anne Delrez