Johan Marais

Parler de poésie lors d’un parcours photographique serait réducteur, Johan Marais va plus loin car il va à l’essentiel. Lorsque de ses pérégrinations, il capture les murmures des murs du monde entier. Le photographe sait écrire. Il inscrit la légende dans l’image dès sa prise de vue. Le moment capturé devient alors plus fort. De l’anodin on découvre l’universel. La photo parle avec intelligence. L’écriture photographique rejoint celle des mots de la littérature où dans l’histoire il y a l’Histoire.