The Gray Zone | Valery Melnikov

La première fois que j'ai visité la région du Donbass, c'était au début de l'été 2014, juste au début du conflit militaire. Personne ne savait à ce moment combien de temps ce conflit durerait, et combien les conséquences de ce conflit seraient difficiles et pénibles. Les habitants du Donbass espéraient vraiment que la guerre se terminerait rapidement et que la paix reviendrait à la paix dans leur pays qui souffre depuis longtemps. Trois ans passèrent. La phase active du conflit est terminée, mais il n'y a pas encore de paix. Avec cette guerre, les cœurs des gens étaient remplis d’incertitude, de désespoir, et complète chance d'espoir. Le long de la ligne de front, dite "Grey Zone" a été créé. Il s’agit d’un nom conditionnel pour les territoires sans identité spécifique, statut, sans gouvernement officiel ni application de la loi. Il n'y a pas d'hôpitaux opérationnels ou des écoles là-bas, et il n'y a pas de travail. La vie des gens est constamment en danger à cause descombat. Ce conflit de longue durée et l’avenir brumeux ont transformé l’ensemble de la région du Donbass sur le territoire de la zone grise. Zones sans limites claires dans l'espace et le temps. La zone grise n’est pas seulement un territoire, un bout de terre, c’est une sensation de une personne complètement immergée dans les ténèbres de l'inconnu face à la guerre. C'est l'état vital de solitude existentielle d'une personne qui a perdu tout espoir…