Inochi Azukemasu | Chloé Jafé

Dès son déménagement en 2014, de Londres à Tokyo, Chloé Jafé a commencé le projet Inochi Azukemasu sur les femmes dans la mafia japonaise. La jeune photographe a tenté d’intégrer le monde yakuza pour comprendre le rôle des femmes dans cette organisation finalement méconnue. Cela commence par la vie nocturne du quartier rouge de Shinjuku et se poursuit dans les bars d’hôtesses de Ginza. Pour une courte période elle est elle-même devenue hôtesse afin de mieux d'appréhender leur identité. Enfin, Chloé a eu l’opportunité de rencontrer le chef d’un groupe yakuza de Tokyo qui l’a accepté et l’a laissé photographier. Elle suit alors l'un des clans où les femmes sont d’une certaine manière connectées à ce milieu. 
Elle réalise que c'est une organisation dominée par les hommes, que les femmes n'y sont pas officiellement membre. Elles sont soit leurs épouses, leurs filles ou leurs maitresses. Leur rôle reste important dans le bon fonctionnement de l’organisation.
Ce projet Inochi Azukemasu [cette expression signifie le don de sa vie et ainsi l'engagement au sein d'un clan] constitue le carnet de voyage de Chloé Jafé à travers le monde des yakuzas.

randomness